L’Ocelle Mare / Radikal Satan

La rentée du 102 ! Deux jours de concerts et de performances.
Avec son banjo en incantation permanente, L’Ocelle Mare nous fait entrer de manière viscérale dans son univers peuplé d’une multitude d’objets donnant une résonance chimérique à l’instrument. Il fait vibrer des motifs en tensions mais jamais résolus, comme une danse pantomime pour des chaussures épileptiques. Une étrange inquiétude se dégage de ses concerts interlopes.
Thomas Bonvalet : métronome mécanique à cloche, plaques d’harmonica, banjo, microphones, amplificateurs, frappements de pieds et de mains, ukulélé, diapasons, concertina, pavots secs, sifflements, harmonica, minuteur, orgue à bouche, grelots.
http://www.myspace.com/ocellemare
http://www.muraillesmusic.com/

Radikal Satan
joue toujours dans la cours du psychédélisme, la transe, la répétition, sans avoir peur du bruitisme, comme si Can avait bouffé du peyotl : un chant bien terrestre, une contrebasse de soufrière et des tentacules d’accordéon, pour un joli monstre à deux têtes qui a su digérer en même temps Coltrane, le Velvet et Moondog.Alors on danse !

César Amarante : contrebasse, guitare, voix
Mauricio « Momo » Amarante : accordéon, claviers, voix
http://radikalsatan.org
http://www.muraillesmusic.com/

Jaap Blonk / Claus van Bebber

Jaap Blonk explore depuis bientôt 30 ans tous les recoins de son instrument-voix à travers la poésie sonore. Triturant le verbe sans cesse jusqu’à la matière qu’il malaxe dans tous les sens. Ses performances, tantôt sous des formes improvisées tantôt écrites, nous transportent dans les tréfonds du langage en digne successeur des poètes Dadas, et nous rappellent qu’il n’y a pas de mots pour exprimer la signification d’un son. Il jouera avec le turntabliste , Claus van Bebber qui prépare lui-même ses vinyles. Une belle rencontre à venir entre la matière-sillon et le corps-voix.

Jaap Blonk : voix, dispositif électronique
Claus van Bebber : platines vinyles

http://www.jaapblonk.com/
http://vimeo.com/37278617
http://www.cvbebber.de/
http://vimeo.com/711596

Festival des Groupes qui Répètent dans la Cave du 102

Voici la face obscure du 102, l’autre versant de la musique improvisée et expérimentale, son côté punk.
La précédente édition du « Festival des Groupes qui Répètent dans la Cave du 102 » a été un énorme succès populaire et d’une haute tenue artistique (sic). Non seulement on a passé un super week-end avec plein de musiques variées et euphorisantes dans une ambiance trop cool mais en plus avec les bénefs de ces soirées on a participé à renflouer les comptes du 102 qui avaient été bien entamés par les six semaines de vacances à Ibiza que s’étaient alloués les membres du conseil d’administration du 102 quelques mois auparavant !!! Alors, dans le plus pur style hollywoodien « quand ça marche on fait une suite », les ghouls ressortent de l’infâme cloaque pour le « FGRC102 : Le Retour », deux jours d’exultation musicale et houblonnesque. Pour le bonheur de tous et la santé financière du 102 !!!

Vendredi 12 octobre à 20h30:
– Chicken’s Call (Punk rock / Grenoble)
– Gethen (Punk / Grenoble)
– Neiron (Doom doom kids / Grenoble)
– Petraschelm (Punk electro / Grenoble)
– Mr Martin (Punk acoustik / Grenoble)

Samedi 13 octobre à 20h30:
– Alarm (Cold wave punk / Grenoble)
– La Crève (Punk rock emo / Grenoble)
– Contre-Nature (Punk / Grenoble)
– Plaine Crasse (Anarchopunk / Grenoble)
– VHS (Mix / Grenoble)

Vilde&Inga / Atmosphérique

Vilde&Inga, pour un duo acoustique violon/contrebasse.
Ces deux norvégiennes creusent et fouillent leur territoire musical avec le crin et le bois, pour nous emmener au plus près des sons bruts de leurs instruments, des crissements d’insectes aux mélopées primitives ! Elles taillent des écorces à même l’arbre, préparez vous à devenir sève…
Vilde Sandve Alnæs : violon
Inga Margrete Aas : contrebasse

http://www.vildeinga.com/

Pour ce projet, Xavier Charles, clarinettiste improvisateur aux collaborations multiples, est allé chercher des artistes aux pratiques bien distinctes. Tetsuya Umeda, installateur sonore in situ et Lee Patterson, field-recorder de la prise de son d’insectes jusqu’à l’enregistrement de bords d’autoroutes. Atmosphérique, l’espace et l’écoute, joue avec un dispositif hybride à la frontière entre le concert et l’installation sonore et visuelle. Un voyage à travers des landscapes de matières englobantes de sons en constante suspension au beau milieu d’un cumulonimbus.Cette fois-ci on deviendrait plumes.
Xavier Charles : clarinettes, hauts-parleurs
Tetsuya Umeda : instruments fabriqués
Lee Patterson : prise de son, installation

http://atmosph.wordpress.com/

Pascal Battus & Jean-Philippe Gross / Sébastien Bouhana Solo

A l’affût de nouvelles matières sonores, Pascal Battus et Jean-Philippe Gross nous proposent ce soir un duo électrique d’insatiables défricheurs de sons. Leur duo, autant à voir qu’à écouter tant leur dispositif électroacoustique a quelque chose de l’installation plastique et leurs gestes une chorégraphie précise et envoûtante, nous plonge dans un abîme sonore dont on ne ressort pas indemne.

Pascal Battus : pick-up, objets
Jean-Philippe Gross : dispositif électronique

http://jeanphilippegross.wordpress.com/
http://pbattus.free.fr/

On dit des performances de Sébastien Bouhana qu’elles révèlent l’expérience théâtrale du batteur. Des jeux d’ombre en écho à la musique sur la grosse caisse rétro-éclairée, en passant par des sons tout à la fois puissants et subtils, muni d’objets divers, ce solo suspend le temps et bouleverse autant le cœur que le corps.

Sébastien Bouhana : grosse caisse, objets

http://grandchahut.free.fr/sebastienbouhana.htm

Carte Blanche à Dalidark

Dalidark revient au 102 pour une soirée resto-concert exceptionnelle !

A partir de 19h : RESTO VEGAN (sans produit issu de l’exploitation animale).
A partir de 20h30 : CONCERTS ! Des meufs qui font de l’electro-pop/rock entre émotion, dépression et dance-floor !
– EDH [dark electro pop from Paris] à écouter ici
– MADmoizel [lady dandy freak new-wave from Toulouse]à écouter ici

Dalidark est un collectif qui a choisi d’organiser en non-mixité meufs/gouines/trans des évènements le plus souvent ouverts à tout-e-s (ce qui est le cas pour cette soirée !) qui ont pour but notamment de promouvoir et d’encourager la musique et autres créations de meufs/gouines/trans.

Benoit Moreau / Aspec(t)

Benoit Moreau joue du Toy piano comme s’il s’agissait d’un orgue d’église emballé, excité, où les 150 cloches déferleraient en rafale énergique. Et l’on découvre, ébahis, les subtilités de ce simple jouet mêlé à l’électronique. Son solo Toyoyoy nous emmène dans une vraie dramaturgie. On dit de lui qu’il est « l’un des agitateurs en verve de la scène improvisée lausannoise-romande, un des cerveaux derrière le salutaire Festival Rue du Nord ».
http://benoitmoreau.blogspot.com/

Aspec(t) est un duo électro-acoustique fasciné par la poétique de la musique concrète et de la noise. Leur musique est un alliage réussi entre fine texture sonore et noise massive. Mario Gabola et Mimmo, alias SEC_ ont, entre autres, collaboré avec Dave Phillips, Ignaz Schick, Mat Pogo, Jerome Noetinger, Eugene Chadbourne…

Mario Gabola :
feedback, sax acoustique, percussions
SEC_ : Revox, ordinateurs, synthétiseur analogique, radio

DALIDARK présente

Ouverture des portes dès 19h pour manger et boire. Les bons petits plats seront vegan(c’est à dire sans produits issus de l’exploitation animal)

20h30 : Concerts:

DES ARK, riot-folk rock, USA
Des Ark, c’est la version complète du projet d’Aimée Argote. Plus punk en pratique que son projet solo acoustique mais toujours aussi queer féministe dans l’approche. Des rires, des pleurs, des frissons et de la sueur.
Pour écouter Des Ark
Pour en savoir plus sur Des Ark

SISSTERS, queer noise rock, Berlin
SISSTERS c’est une guitare, une batterie et une voix, ce qui est largement suffisant pour allier la fragilité émotionnelle à la colère et l’abrasivité. Une voix fiévreuse et parfois même hystérique sur des compositions simples mais déstructurées.
Pour écouter Sissters

Dalidark est un collectif qui a choisi d’organiser en non-mixité meufs/gouines/trans des évènements le plus souvent ouverts à tout-e-s (ce qui est le cas pour cette soirée !) qui ont pour but notamment de promouvoir et d’encourager la musique et autres créations de meufs/gouines/trans.

Soirée Bât’cave

À l’occasion de l’inauguration de son « atelier à Michel » fraîchement installé au 102, leCollectif Bâtiment vous invite à une soirée Bât’cave : concerts, vinyles, khôl et colliersà pointes, surprises garanties! Entrée à prix libre ou contre tout outil ou quincaillerie enétat pour l’atelier. Venez nous rencontrer dès 18h pour causer construction et projetscollectifs. Repas à 19h30 et concert à 20h30.

Carte blanche à Dalidark #3

Dalidark (collectif non-mixte) continue à mettre en avant des créations de meufs/gouines/trans en proposant 3 jours de rencontres autour du tatouage.

– Vendredi 17 juin (journée réservée aux meufs/gouines/trans)
19-20h Resto / 20h30 Cabaret et Scène ouverte (inscription : dalidark@gresille.org) – Prix libre

– Samedi 18 juin(journée ouverte à toutes et à tous)
19-20h Resto / 20h30 Concert avec Sea Sick six [post surf, Toulouse], Siannlofhai [noise délicat, Toulouse], Profs de Skids [monoski, Grenoble] et Grâce et Volupté Van Van [variété commerciale, Toulouse] – Prix libre

– Dimanche 19 juin (journée ouverte à toutes et à tous)
13-18h Brunch et discussion autour de «meufs et tatouages» avec les tatoueuses invitées.