Corps, corpus et corps social, vol. 6

On pourrait a posteriori nommer les 5 premiers volumes:
– la table à découper et la langue-couteau
– le droit à l’opacité
– je suis une enculée c’est-à-dire j’aime et je pratique la sodomie
– salive, hyène et pluvier
– par le milieu

Cycle de conférences commencé en janvier dernier autour de l’axe bouche-anus.
Il n’est pas nécessaire d’avoir assisté aux précédentes pour venir.
Par BARBARa (bibliothèque) périplasticienne

Tango Queer #1

17h-18h Initiation au Tango Queer
18h30 Bar + Resto végétarien
19H-23h Milonga avec DJ El Giocher (Barcelone).

Ouverte à tous-tes celleux qui veulent dé/jouer lescodes du tango.
tangoqueergrenoble@gmail.com / 06.50.70.27.40

Corps, corpus et corps social, vol. 7

Le cycle est conçu comme un flux découpé en séances d’environ 45mn. Que quelque chose arrive à son propre épuisement. Activation improvisée d’archives privées, il s’agit de se donner l’occasion de se perdre et de se surprendre. Comment ne jamais arriver à la maîtrise mais rester dans la fragilité d’une pensée en train de s’élaborer ?

Séances précédentes:
– la table à découper et la langue-couteau
– le droit à l’opacité
– je suis une enculée c’est-à-dire j’aime et je pratique la sodomie
– salive, hyène et pluvier
– par le milieu
– meute

Il n’est pas nécessaire d’avoir assisté aux précédentes pour venir.

Par BARBARa (bibliothèque) périplasticienne

Corps, corpus et corps social, vol. 5

Le cycle est conçu comme un flux découpé en séances d’environ 45mn. La fin n’est pas pour l’instant programmée. Que quelque chose arrive à son propre épuisement. Activation improvisée d’archives privées, il s’agit de se donner l’occasion de se perdre et de se surprendre. Comment ne jamais arriver à la maîtrise mais rester dans la fragilité d’une pensée en train de s’élaborer ? Bien qu’ayant fait un sort à la question «Mais où veux-tu en venir ?», un point de départ est posé : un souci de la langue – que travaille/comment travaille la langue ?
Par BARBARa (bibliothèque) périplasticienne

Si j’avais un marteau…

Parce que bricoler, se servir d’outils, construire, ne nous a pas été transmis quand on a été éduqué.e comme « fille », et parce qu’il n’est jamais trop tard pour y remédier, cet atelier s’adresse à toutes celleux qui n’osent pas planter un clou de peur de se taper sur les doigts, qui rêvent de fabriquer une mezzanine dans leur chambre, qui voudraient pouvoir réparer le meuble cassé ou fixer une étagère sans avoir à demander de l’aide.
Inscription souhaitée à : sijavaisunmarteau@riseup.net

Si j’avais un marteau…

Parce que bricoler, se servir d’outils, construire, ne nous a pas été transmis quand on a été éduqué.e comme « fille », et parce qu’il n’est jamais trop tard pour y remédier, cet atelier s’adresse à toutes celleux qui n’osent pas planter un clou de peur de se taper sur les doigts, qui rêvent de fabriquer une mezzanine dans leur chambre, qui voudraient pouvoir réparer le meuble cassé ou fixer une étagère sans avoir à demander de l’aide.
Inscription souhaitée à : sijavaisunmarteau@riseup.net

Corps, corpus et corps social, vol. 3

Le cycle est conçu comme un flux découpé en séances d’environ 45mn. La fin n’est pas pour l’instant programmée. Que quelque chose arrive à son propre épuisement. Activation improvisée d’archives privées, il s’agit de se donner l’occasion de se perdre et de se surprendre. Comment ne jamais arriver à la maîtrise mais rester dans la fragilité d’une pensée en train de s’élaborer ? Bien qu’ayant fait un sort à la question «Mais où veux-tu en venir ?», un point de départ est posé : un souci de la langue – que travaille/comment travaille la langue ?
Par BARBARa (bibliothèque) périplasticienne

Corps, corpus et corps social, vol. 4

Le cycle est conçu comme un flux découpé en séances d’environ 45mn. La fin n’est pas pour l’instant programmée. Que quelque chose arrive à son propre épuisement. Activation improvisée d’archives privées, il s’agit de se donner l’occasion de se perdre et de se surprendre. Comment ne jamais arriver à la maîtrise mais rester dans la fragilité d’une pensée en train de s’élaborer ? Bien qu’ayant fait un sort à la question «Mais où veux-tu en venir ?», un point de départ est posé : un souci de la langue – que travaille/comment travaille la langue ?
Par BARBARa (bibliothèque) périplasticienne

Si j’avais un marteau…

Parce que bricoler, se servir d’outils, construire, ne nous a pas été transmis quand on a été éduqué.e comme « fille », et parce qu’il n’est jamais trop tard pour y remédier, cet atelier s’adresse à toutes celleux qui n’osent pas planter un clou de peur de se taper sur les doigts, qui rêvent de fabriquer une mezzanine dans leur chambre, qui voudraient pouvoir réparer le meuble cassé ou fixer une étagère sans avoir à demander de l’aide.
Inscription souhaitée à : sijavaisunmarteau@riseup.net

Corps, corpus et corps social, vol. 2

BARBARa (bibliothèque) périplasticienne
corps, corpus et corps social
Deuxième volume d’un cycle de conférences improvisées – une ligne et ses proliférations, ses débordements. Le point de départ: un souci de la langue – que travaille/ comment travaille la langue? Le protocole sera de se saisir des notions de base de la philosophie du langage, puis de les faire passer à travers cette colonne de vide autour de laquelle nous sommes tous et toutes construites, la ligne bouche-anus.