MATHIAS FORGE / ANOUCK GENTHON // LE CORPS D’HENRI CHOPIN

Concert et Pièce Sonore

samedi 10 mars 2018

Concert à 20h30 les portes ouvrent à 19h30 pour boire et manger

5/8€ au choix

Violoniste et tromboniste, Mathias Forge et Anouck Genthon croisent leur pratique instrumentale depuis plus de deux ans et esquissent une musique minimale, fragile, intime et poreuse qui interroge la présence à l’écoute. Ils ont le goût de l’alliage des timbres et l’appétit des surprenantes suspensions. Ils se sont rencontrés grâce à l’improvisation libre et à la marche, aujourd’hui ils explorent le tâtonnement.

En résidence une semaine au 102, ce soir, ils nous feront écouter leurs recherche.

Mathias Forge: trombone

Anouck Genthon: violon

Une poésie sans corps et sans voix est une poésie amputée.” Henri Chopin, un des pionniers de la poésie sonore, un des poètes le plus radical de la poésie européenne du XXe siècle. Le poète du son et du corps, le poète contre l’écriture, le poète qui fouilla dans le corps et dans la technologie, le poète qui découvrit qu’il y avait un monde entier à découvrir et une nouvelle façon d’écrire pour l’expliquer. Il est l’auteur d’une centaine d’audiopoèmes élaborés uniquement avec les sons de sa voix et de son corps ainsi que de milliers de dactylo poèmes réalisés avec sa machine à écrire. Nous vous proposons d’écouter ensemble Le Corps.

Henri Chopin – Le Corps (1966) 22’13 Première Partie : Déchirure de L’Air / Deuxième Partie : Brisure du Corps / Troisième Partie : Chant du Corps

avec les voix d’Henri Chopin, Brigitte Chopin, Denis Chopin, Jean Chopin et Jiri Làtal