Fais-Y Toi-Même

dimanche 12 mai 2013

2/4/5/8 € au choix

Une trentaine d’ateliers sont proposés, avec la plupart du temps un faible niveau technique qui permet de ré-employer chez soi ce que l’on a appris. Ni profs ni élèves, ni vendeurs ni consommateurs : l’objectif du Fais-Y Toi-Même est de partager des connaissances et des pratiques pour reprendre un peu de prise sur le cours de nos existences.

Le faire soi-même ! Savoir le faire. Oser le faire. Ne pas laisser les autres le faire à notre place. Reprendre le marteau des mains du macho qui « attends, je vais le faire à ta place ». Le faire soi-même, même si c’est lourd, même si ça prend du temps. Le faire à notre manière. À notre rythme. Le faire soi-même, ou plutôt, comme on dit ici : « Y faire soi-même ». Le faire soi-même, sans passer par le commerce, pour éviter ces magasins gorgés de marchandises fabriquées aux quatre coins du globe mondialisé. Le faire soi-même pour dépenser moins d’argent, pour le plaisir d’y passer du temps, ou tout simplement parce que c’est la manière simple et logique de faire. Le faire soi-même, parce qu’on s’en sent capable, et qu’il suffit souvent pour cela de faire les bonnes rencontres et de se lancer. Le faire soi-même, ce qui veut souvent dire le faire ensemble, parce que devant le rouleau compresseur du capitalisme industriel, les individus isolés, les bulles alternatives et les archipels de babas-cools ne valent pas grand chose. Le faire soi-même, parce que c’est devenu de plus en plus compliqué, parce que l’une des victoires capitalistes aura été de nous rendre totalement dépendants (physiquement et psychiquement) de son infrastructure. Est-il satisfaisant d’avoir besoin des entreprises et des administrations à chaque instant de nos vies, pour que la lumière nucléaire s’allume ou pour que les supermarchés se remplissent ? Le faire soi-même, le faire à notre manière, alors que le mode de vie industriel est devenu le seul désirable et que l’on n’imagine plus vivre autrement que selon les « standards de confort » occidentaux et leur cortège de dégâts collatéraux. Le faire soi-même, parce que nous avons besoin d’autonomie et de subversion plus que de pouvoir d’achat et d’État-Providence. Le faire soi-même, et proclamer haut et fort qu’on l’a fait soi-même, affirmer que leurs marchandises puent la mort, la guerre, l’exploitation et les déchets nucléaires. Le faire soi-même sans se laisser récupérer, alors que depuis trente ans (trente ans, est-ce un hasard ?), le capitalisme nous enjoint continuellement de « participer » (à son spectacle politique) et d’« être autonomes » (dans le cadre de notre travail). Toyotisme, mon amour. À Ikéa aussi on le fait soi-même, pendant que les salons des loisirs créatifs et les machines à pain sont partout. Le capitalisme est prêt à nous vendre n’importe quoi, y compris notre propre force de travail gratuite. Alors, plutôt que de devenir des petits entrepreneurs de nos vies, qui « gèrent » leurs existences individuelles et « s’investissent » dans leurs passions, nous vous proposons ces trois jours d’ateliers subversifs, conviviaux, et ouverts à tous et à toutes.

LES ATELIERS DU DIMANCHE :

Lessive* de 10h à 11h. Même atelier que vendredi.

Réchaud à alcool à brûler* de 10h à 11h. Même atelier que vendredi et samedi.

Vidange moteur de 10h à midi. Faire la vidange moteur de son véhicule, c’est très facile si on a tout réuni avant de se lancer. Démonstration dans cet atelier.

Cuisine de 10h à midi. Même atelier que samedi.

Affûtage de 10h à midi. Même atelier que samedi.

Tofu* de 10h à 13h. Même atelier que samedi.

Apiculture* de 10h à 18h (avec une pause à midi). Comment démarrer en apiculture, par deux personnes qui viennent de le faire. Une ruche, comment ça marche, comment la faire soi-même ou l’acheter pas trop cher ? (observation et théorie). Comment préparer ses cadres ? (mise en pratique). Quel matériel minimum pour se lancer, et où l’acheter ? Les abeilles, comment ça marche ? Bases théoriques, partage d’expériences, et visite d’une ruche (mise en pratique).

Sténopé* de 10h à la fin de l’après-midi (avec une pause à midi). Dans cet atelier, on fabriquera des sténopés, ces appareils photos rudimentaires dans des boîtes en carton ou autres matières opaques. On fera des clichés avec, puis on les développera sur place. Le matin : starographie, initiation aux produits de développement photo, début de fabrication des boîtes sténopés. L’après-midi : prise des clichés et développement. Si vous connaissez déjà les bases du développement photo, il est possible de ne venir que l’après-midi.

Partage de graines et de plants de 11h à 12h. Ce n’est pas un atelier mais une bourse aux graines. Apportez vos graines et vos plants pour le potager. On se racontera ce qu’on a amené, et chacun.e repartira avec des trucs à planter (même celles et ceux qui n’ont rien amené).

Dentifrice de 13h à 14h. Même atelier que samedi.

Fonctionnement et pannes courantes d’un lave-linge*de 13h à 14h. Même atelier que vendredi et samedi.

Laine de 14h à 17h. Même atelier que samedi.

Arts martiaux et autodéfense* de 14h à 17h. Même atelier que samedi. Possibilité de venir les deux jours ou à une seule séance. Les personnes qui viendront deux fois pourront approfondir.

Soudure à l’arc* à 14h et 16h30 (les deux séances sont les mêmes). Même atelier que samedi.

Recyclage de pneus de vélos et de chambres à air de 15h30 à 18h. Fabrique‑toi une ceinture, une pochette, une blague à tabac,… ce dont tu as besoin et qu’il est possible de faire avec ces matériaux de récupe.

Apprends à (te) couper les cheveux de 16h à 18h. Même atelier que vendredi et samedi (s’il nous reste des cheveux).

Rangement de 18h à 19h. Votre aide est la bienvenue pour ranger le 102 après ces trois jours d’ateliers.

Horaires :
Les ateliers commencent à l’heure précise : merci de venir un peu en avance.

Repas :
Chaque soir à 19h, en clôture des ateliers, nous vous invitons à venir déguster les délices préparés par notre équipe culinaire (même si vous n’êtes pas venu.es aux ateliers).

Réservations :
Attention, pour les ateliers signalés par une *, il est indispensable de réserver en écrivant à
fytm@le102.net.