Fais-Y Toi-Même

samedi 11 mai 2013

2/4/5/8 € au choix

Une trentaine d’ateliers sont proposés, avec la plupart du temps un faible niveau technique qui permet de ré-employer chez soi ce que l’on a appris. Ni profs ni élèves, ni vendeurs ni consommateurs : l’objectif du Fais-Y Toi-Même est de partager des connaissances et des pratiques pour reprendre un peu de prise sur le cours de nos existences.

Le faire soi-même ! Savoir le faire. Oser le faire. Ne pas laisser les autres le faire à notre place. Reprendre le marteau des mains du macho qui « attends, je vais le faire à ta place ». Le faire soi-même, même si c’est lourd, même si ça prend du temps. Le faire à notre manière. À notre rythme. Le faire soi-même, ou plutôt, comme on dit ici : « Y faire soi-même ». Le faire soi-même, sans passer par le commerce, pour éviter ces magasins gorgés de marchandises fabriquées aux quatre coins du globe mondialisé. Le faire soi-même pour dépenser moins d’argent, pour le plaisir d’y passer du temps, ou tout simplement parce que c’est la manière simple et logique de faire. Le faire soi-même, parce qu’on s’en sent capable, et qu’il suffit souvent pour cela de faire les bonnes rencontres et de se lancer. Le faire soi-même, ce qui veut souvent dire le faire ensemble, parce que devant le rouleau compresseur du capitalisme industriel, les individus isolés, les bulles alternatives et les archipels de babas-cools ne valent pas grand chose. Le faire soi-même, parce que c’est devenu de plus en plus compliqué, parce que l’une des victoires capitalistes aura été de nous rendre totalement dépendants (physiquement et psychiquement) de son infrastructure. Est-il satisfaisant d’avoir besoin des entreprises et des administrations à chaque instant de nos vies, pour que la lumière nucléaire s’allume ou pour que les supermarchés se remplissent ? Le faire soi-même, le faire à notre manière, alors que le mode de vie industriel est devenu le seul désirable et que l’on n’imagine plus vivre autrement que selon les « standards de confort » occidentaux et leur cortège de dégâts collatéraux. Le faire soi-même, parce que nous avons besoin d’autonomie et de subversion plus que de pouvoir d’achat et d’État-Providence. Le faire soi-même, et proclamer haut et fort qu’on l’a fait soi-même, affirmer que leurs marchandises puent la mort, la guerre, l’exploitation et les déchets nucléaires. Le faire soi-même sans se laisser récupérer, alors que depuis trente ans (trente ans, est-ce un hasard ?), le capitalisme nous enjoint continuellement de « participer » (à son spectacle politique) et d’« être autonomes » (dans le cadre de notre travail). Toyotisme, mon amour. À Ikéa aussi on le fait soi-même, pendant que les salons des loisirs créatifs et les machines à pain sont partout. Le capitalisme est prêt à nous vendre n’importe quoi, y compris notre propre force de travail gratuite. Alors, plutôt que de devenir des petits entrepreneurs de nos vies, qui « gèrent » leurs existences individuelles et « s’investissent » dans leurs passions, nous vous proposons ces trois jours d’ateliers subversifs, conviviaux, et ouverts à tous et à toutes.

LES ATELIERS DU SAMEDI:

Réchaud à alcool à brûler* de 10h à 11h. Même atelier que vendredi.

Affûtage de 10h à midi. Quoi de pire qu’un couteau qui ne coupe pas ? Rien, en effet. Cet atelier affûtage nous permettra de renouer avec un geste facile pour cuisiner sans effort, et de fait : éviter de se couper un doigt, une main, un bras. Une pierre à affûter sera à disposition. Amenez vos couteaux tout mous et faisons-en des rasoirs.

Savon* de 10h à midi. Même atelier que vendredi.

Tofu* de 10h à 13h. Le tofu est cette chose de soja blanche dont certains disent qu’elle n’a ni goût ni intérêt. Sauf qu’en fait le tofu maison à un goût et une texture inimitable. Fromage du végétalien, il demande application, bonne température, coagulation rapide (mais pas trop), pressage parfait. Le tofu est un art, le bon tofu est une quête.

Arts martiaux et autodéfense* de 10h à 13h. L’atelier consistera en une initiation à quelques techniques d’arts martiaux et d’autodéfense. Échauffements, apprentissage des techniques et étirements. Possibilité de venir samedi et dimanche, ou à une seule séance. Celles et ceux qui viendront deux fois pourront approfondir.

Cueillette sauvage de plantes comestibles*de 10h à 15h (prévoir un petit pique-nique et des chaussures confortables pour marcher). En balade tout près de Grenoble, nous apprendrons à reconnaître quelques plantes utilisables pour faire des pestos, apéros, tartes ou tisanes. À notre retour vers 15h, celles et ceux qui le souhaitent pourront transformer les plantes récoltées (pestos et tartes), mais il faut pour cela s’inscrire également à l’atelier « Conserves ».

Four solaire* de 10h à 16h (avec une pause à midi). Un four solaire permet de cuire des aliments en utilisant l’énergie du rayonnement solaire. Nous réaliserons un four solaire qui restera au 102.

Pain* de 10h à 18h (avec une pause à midi). Apprendre à faire son pain au levain.

Bricolage* de 10h à 18h (avec une pause à midi). Apprendre à planter des clous, percer des trous dans du bois ou des murs, mettre des chevilles, visser, scier, utiliser un outillage électro-portatif simple (visseuse, perceuse, scie sauteuse). Aucune expérience préalable n’est requise.
Couture de 10h à 18h (avec une pause à midi). Initiation aux techniques basiques de la couture à la main et à la machine, pour fabriquer un objet simple, utile et plaisant, ou pour du petit raccommodage. Si vous avez des tissus qui vous ravissent, amenez-les !

Fonctionnement et pannes courantes d’un lave-linge* de 13h à 14h. Même atelier que vendredi.

Baume médicinal* de 14h à 16h. Même atelier que vendredi.

Laine de 14h à 17h. Filer, carder, teindre, tisser, feutrer la laine (à partir de laine brute), et fabriquer de petits objets (des bonnets pour chats, des pantoufles pour orteils, etc).

Face à la police, face à la justice : autodéfense et réduction des risques ! de 14h à 17h. Apprendre à faire face à la répression, se sentir plus fort.e.s et plus autonomes face aux flics et aux juges, avoir moins peur de la garde à vue. Échanges de savoir, discussions, témoignages, mises en situation… Parce que la répression peut toucher tout le monde.

Mécanique vélo de 14h à 18h. Après l’atelier de vendredi, ce deuxième jour est là pour approfondir : moyeux, transmission (réglage des dérailleurs), pédalier, dévoilage de roue…

Conserves* : chutney et pesto de 14h à 18h. (Dès son retour, l’atelier « Cueillette » nous ammène des plantes ; si des personnes de cet atelier veulent enchaîner avec le pesto, il faut qu’elles s’inscrivent). En fabriquant un chutney d’oignons ou un pesto avec des plantes sauvages, on abordera les deux? trois trucs à savoir pour que nos conserves ne moisissent pas : acidité, taux de sel, température… Vous pouvez apporter de vieilles pommes ou des raisins secs de fonds de placards.

Soudure à l’arc* à 14h et 16h30 (les deux séances sont les mêmes). La soudure à l’arc est un procédé simple pour des assemblages en acier très solides. On pourra s’entraîner sur des chutes de tôles pour acquérir le bon geste et comprendre ce qui se passe, ou simplement se tester, se perfectionner et se remémorer quelques notions de sécurité.

Cuisine* de 15h à 17h. Petite initiation ludique et interactive à l’élaboration de plats culinaires 100 pour 100 végétaux. Nous vous invitons à la réalisation et à la découverte de recettes faciles et rapides pour une cuisine élaborée, raffinée et succulente.

Apprends à (te) couper les cheveux de 16h à 18h. Même atelier que vendredi et dimanche.

Dentifrice de 17h à 18h. Un atelier archi-simple pour apprendre à fabriquer soi?même son dentifrice, adapté à ses goûts, ses problèmes bucco-dentaires. Garanti non testé sur les animaux.

Horaires :
Les ateliers commencent à l’heure précise : merci de venir un peu en avance.

Repas :
Chaque soir à 19h, en clôture des ateliers, nous vous invitons à venir déguster les délices préparés par notre équipe culinaire (même si vous n’êtes pas venu.es aux ateliers).

Réservations :
Attention, pour les ateliers signalés par une *, il est indispensable de réserver en écrivant à
fytm@le102.net.